Conduite supervisée

La formation en conduite supervisée (conduite accompagnée) des véhicules de catégorie B peut se faire soit directement à l'issue de la formation initiale (obtention du code de la route), soit après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire. Elle implique une durée et un kilométrage parcouru minimaux ainsi que le respect de règles de conduite particulières.

La formation en conduite supervisée des véhicules de catégorie B est accessible à partir de l'âge de 18 ans.
Il faut dans tous les cas avoir suivi au préalable la formation initiale.
L'accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B. Il ne doit pas avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une suspension du permis de conduire durant les 5 années précédentes.

La durée minimale de la phase de conduite supervisée est de 3 mois et l'élève doit parcourir au moins 1.000 kilomètres (au lieu d'un an et 3.000 kilomètres pour l'apprentissage anticipé de la conduite).
Le véhicule utilisé doit être équipé d'un signe distinctif "conduite accompagnée" apposé à l'arrière.
L'élève doit participer à un rendez-vous pédagogique avec l'enseignant et au moins un accompagnateur.

Durant l'apprentissage, la vitesse est limitée :

  • À 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h
  • À 100 km/h sur les autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central
  • À 80 km/h sur les autres routes
  • À 50 km/h en agglomération

Attention : cette formule ne réduit pas la durée de la période probatoire du permis de conduire, les nouveaux titulaires disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre 3 ans sans infraction avant d'en obtenir 12.